Histoires expatriées de mars 2018.

Histoires expatriées : Toronto, la nuit

Voici une nouvelle histoire expatriée pour vous parler de Toronto, la nuit. J’ai choisi de traiter ce sujet d’un point de vue visuel, plutôt que social.

Prendre des photos la nuit, un défi

Prendre des photos la nuit s’avère plus compliqué que le jour puisqu’il est préférable d’avoir un long temps de pause, pour permettre à l’appareil photo de capter plus de lumière. Cela implique aussi d’avoir un appareil stable pendant la pause, sauf si on aime le flou. Je sors très peu mon trépied parce qu’il est encombrant et me demande d’anticiper des séances photo, ce que je fais rarement. C’est un achat dont j’aurais pu me passer. Souvent je pose mon appareil sur un banc, une table ou un muret. Je fais des ajustements ensuite, notamment pour redresser l’image qui est toujours penchée parce que les supports ne sont jamais parfaitement horizontaux.

J’ai donc très peu de photos nocturnes de Toronto, mais j’en ai. Je me suis plongée dans mes archives et j’ai retrouvé quelques clichés pris la nuit.

Les belles couleurs des couchers de soleil

Comme partout ailleurs, la nuit à Toronto commence par un coucher de soleil. J’aime beaucoup aller à Riverdale Park East, car on a une superbe vue dégagée sur le centre financier et sa skyline. Les îles de Toronto et le bord du lac offrent également de belles perspectives.

Coucher de soleil sur les gratte-ciel de Toronto.
Le centre financier de Toronto. Cliché pris à Riverdale Park East.
Coucher de soleil sur les gratte-ciel de Toronto.
Le centre financier de Toronto. Cliché pris à Withrow Park.
Vue sur Toronto depuis les îles.
Mississauga, au loin. Cliché pris à Hanlan’s Point.

Toronto, la nuit : jamais dans le noir

Grande ville oblige, Toronto n’est jamais plongée dans le noir complet, sauf en cas de coupure d’électricité générale. Impossible de regarder les étoiles… Il faut aller très, très, loin pour espérer profiter d’un ciel étoilé sans pollution lumineuse. Il ne fait donc jamais vraiment nuit, la nuit à Toronto. L’éclairage urbain donne une ambiance orangée assez étrange. Comme les fenêtres n’ont pas de volets, je ne suis jamais complètement plongée dans le noir lorsque je m’endors.

Évidemment la Tour CN et les gratte-ciel du centre financier sont les sujets que l’on a envie de photographier, et je n’y ai pas échappé.

Vue sur la Tour CN depuis les îles de Toronto.
Le Rogers Centre et la Tour CN. Cliché pris sur les îles de Toronto.
Toronto, la nuit.
Voie ferrée et Tour CN. Cliché pris sur Bathurst Bridge.

La faune torontoise

Selon des statistiques personnelles approximatives, la faune diurne de Toronto est composée à 75 % d’écureuils, 20 % de chiens, 2 % de pigeons, et 3 % de mouettes.

D’autres animaux attendent la nuit pour sortir. C’est notamment le cas des ratons-laveurs. On les aperçoit parfois traverser rapidement une rue, sûrement en quête de nourriture. Beaucoup de gens les détestent parce qu’ils fouillent dans les poubelles. Personnellement je les trouve mignons, mais je ne suis jamais très rassurée lorsque j’en croise un par hasard. Une fois, dans une ruelle calme, un sac plastique s’animait. La queue d’une mouffette (à ne pas confondre avec le putois) en sortait. J’ai gardé mes distances pour ne pas lui faire peur et me faire attaquer. Il paraît qu’il y a aussi des coyotes et des renards à Toronto, mais je n’ai pas encore eu l’occasion d’en voir.

Logo des Histoires expatriées.

*** Cet article participe au RDV #HistoiresExpatriées organisé par le blog L’occhio di Lucie qui marraine également le thème du mois. ***

8 Commentaires

  • Répondre Maria 16 mars 2018 à 16:25

    Tes photos sont toujours aussi belles à regarder. Je ne m’en lasse pas et je les regarde plusieurs fois. Ne nous en prive pas, continue 🙂

  • Répondre ferdy pain d'epice 17 mars 2018 à 04:36

    oh j’ai adoré tes photos, très belles prises ! 🙂
    À Montreal aussi, le soir les mouffettes sont de sortie !

  • Répondre Hélène 17 mars 2018 à 17:46

    Tes photos de Toronto la nuit sont superbes. Prendre des photos la nuit, un défi? Défi relevé!

  • Répondre Stephanie 17 mars 2018 à 20:46

    Magnifique cette skyline, j’aimerais bien venir voir ça de mes yeux 🙂

  • Répondre Lucie 18 mars 2018 à 22:39

    Les photos sont très réussies ! Et pour les animaux, je n’en avais aucune idée :O merci pour ta participation très chouette !

  • Répondre Exploration du Mile End de nuit - La Maudite Française 22 mars 2018 à 19:05

    […] à Toronto et Ferdy à Edmonton, pour le Canada […]

  • Répondre La Maudite Française 29 mars 2018 à 17:36

    Haha les moufettes! même chose ici à Montréal. Et comme toi, j’ai trouvé que prendre des photos de nuit c’était tout un défi…surtout quand ton appareil photo décide de te lâcher en cours de route. Les tiennes sont très réussies, et ça me rappellent de bons souvenirs de mes passages à Toronto. 🙂

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.