Appareil photo et carnet.

Les questions de… De monts et de vaux

Il y a quelques semaines, Lair_co, du blog De monts et de vaux, était nominée pour répondre à une série de questions-réponses autour du voyage. Elle y a ajouté sa propre série de questions, sans pour autant désigner qui que ce soit pour y répondre. Alors je me suis auto-nominée, parce que pourquoi pas, et voici le résultat.

Quel est l’endroit le plus improbable dans lequel vous avez dormi ?

Je ne crois pas avoir dormi dans un endroit improbable à mon sens… J’ai souvent dormi en auberges de jeunesse, aux ambiances très différentes les unes des autres. En Irlande, j’ai passé une nuit dans un ancien monastère reconverti en auberge, à la décoration très… particulière. Un décor parfait pour un film d’horreur, mais personne n’est mort. Pendant mon InterRail j’ai dormi (somnolé serait plus réaliste) dans un train de nuit entre Vienne et Zurich. Un épisode où mes nerfs ont eu mille occasions de lâcher, mais j’ai rencontré des compagnes de galère et on s’est soutenues. Il y a très longtemps, j’ai dormi dans un buron en Auvergne, avec un groupe de pèlerins, sans eau ni électricité ni toilettes. Mais c’était juste pour une nuit.

Au quotidien, qu’est ce qui vous fait voyager ?

En ce moment, je dirais la TTC (Toronto Transit Commission).

OK, trêve de plaisanterie. Je pense que je voyage énormément par procuration : lorsque je lis les blogues des autres, regarde les photos publiées sur Instagram, mais aussi lorsque je me plonge dans un roman ou une série. Le voyage est un apprentissage, que l’on soit en face de l’océan, en haut d’une montagne, devant son ordinateur ou avec son smartphone à la main. Le voyage est partout, tout le temps.

Plus généralement, ce qui me fait voyager, c’est la soif de nouveautés, l’inconnu que j’ai envie de découvrir, la volonté de sortir de ma zone de confort, le sourire moqueur envoyé aux stéréotypes, la rupture de ma routine quotidienne.

Quel est le moment où vous vous sentez profondément aventurière ?

Lorsque je décide d’aller quelque part, en particulier seule. À chaque fois que je fais ma valise ou mon sac. Quand je vais à la gare ou à l’aéroport, ou bien quand je loue une voiture. Quand je quitte ce que je connais pour découvrir ce que je n’ai pas encore découvert.

Appareil photo et carnet.

Nommez 3 objets peu communs qui vous accompagnent dans vos voyages

Cette question est assez difficile parce que je n’ai rien de peu commun quand je voyage. J’essaie toujours de ne pas laisser de place au superflu. Quand je pars pour du long terme, c’est-à-dire à chaque fois que je me suis expatriée ou que je me suis installée dans une nouvelle ville, j’avais toujours avec moi de quoi me faire une décoration. Pas grand chose, quelques cartes, une cordelette et des petites pinces, histoire de me créer un cocon assez rapidement.

Lorsque vous voyagez, en quête de quel(le) sentiment/émotion êtes-vous ?

Un mélange d’excitation et d’appréhension. Je suis une stressée de la vie qui finit par se noyer dans sa routine. Je me mets donc dans des situations plus ou moins angoissantes simplement pour tromper l’ennui. C’est assez stimulant mais ça demande une sacrée dose d’énergie et de volonté.

Quel est le conseil/commentaire le plus marquant que vous ayez reçu d’un-e autre voyageureuse ?

Je me souviendrai sûrement toute ma vie du monsieur qui m’a conseillé de faire demi-tour comme lui, après avoir aperçu un ours brun à Grouse Mountain. Mais je ne sais pas qui du conseil ou de la présence d’un ours à proximité m’a le plus marquée.

Sur un ton plus léger, un jour un pèlerin m’a dit que si l’on devait porter deux jours de suite les mêmes chaussettes, il valait mieux s’assurer de remettre la même chaussette au même pied, pour plus de confort. N’empêche, c’était un conseil utile que j’ai pu mettre en pratique plusieurs fois.Quand on voyage léger, on n’a pas forcément assez de paires de chaussettes pour chaque jour. Et si vous voulez tout savoir, moi ça va, mes pieds ne dégagent pas d’odeur pestilentielle.

Si vous pouviez supprimer un aspect négatif du voyage, lequel serait-il ?

Ma première réponse était la solitude, puis je me suis dit que si je ne voulais pas d’elle, je ne m’embêterais pas à voyager seule. Un aspect négatif du voyage que j’ai retrouvé plusieurs fois, c’est l’argent. Pas le fait de ne pas en avoir assez, mais de ne pas pouvoir l’utiliser comme je veux. Quand on voyage dans le pays dans lequel on vit, le problème est quasi inexistant. Mais dès que l’on va à l’étranger, les ennuis commencent. Les devises à convertir, les frais, les taux parfois incertains. Puis les cartes bloquées, les banques que l’on essaie de joindre, les réponses approximatives, les courriels sans réponse. C’est le genre de choses qui m’horripilent.

Répondre aux questions a été plus dur que prévu… Mais j’ai réussi !

2 Commentaires

  • Répondre Lair_co 27 mars 2018 à 17:05

    Je suis vraiment contente que tu te sois auto-nominée <3
    Je trouve très chouette cette idée de cartes, cordelette et pinces pour avoir une petite déco rassurante rapidement et peu important le lieu (et à la fois très symbolique). De mon côté, c’est un espèce de range-pyjama carré qui représente un petit pingouin, et du coup je le remplis de fringues que je mets peu souvent (par exemple des vêtements d’été lorsque c’est l’hiver et inversement) et ça me sert de petit oreiller. Je l’aime beaucoup parce qu’il me fait me sentir chez moi partout, parce que ça me rappelle mon lit, et là où est mon lit, là est mon bien-être aha.
    Je note le conseil de la chaussette, parce que bon c’est le genre de chose qui peut vraiment sauver un voyage (bip up au conseil de mettre des chaussettes par-dessus des chaussures pour traverser des plaques de glace en rando).
    Bon et tu te doutes que je valide mille fois le problème de l’argent et des banques à l’étranger 😛

    • Répondre Cécile 28 mars 2018 à 22:46

      Je crois me souvenir d’une photo sur IG avec ton pyjama sur un lit 😀 Et je valide pour le lit = bien-être.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.