Ottawa : premiers pas

Le 1er novembre, j’ai quitté Montréal pour aller emménager à Ottawa, la capitale du Canada située dans la province de l’Ontario. Pourquoi Ottawa ? Eh bien je préfère tout simplement vivre dans une province anglophone afin de pratiquer l’anglais le plus possible. J’aime bien pimenter ma vie en la rendant plus compliquée qu’elle ne pourrait l’être. Je ne renonce pourtant pas à la facilité, mais elle aura bien le temps de venir plus tard. En vrai je n’aurai, je pense, pas trop de difficultés à évoluer du côté anglophone de la force, j’ai suffisamment confiance en mon niveau en anglais.

Lire la suite →

Un chalet au bord d’un lac

Dans PVT, il y a le V de Vacances et il serait dommage de s’en priver. Même si mon arrivée au Canada date de moins d’une semaine, quand Myriam m’a proposé de partir en vacances pendant quatre jours, il était hors de question que je décline une opportunité de découvrir le pays. Nous étions cinq filles à partir, direction le Lac-des-Plages dans l’Outaouais.

Lire la suite →

Jean Talon et le Mont Royal

Ce titre pourrait être celui d’un roman d’aventures dans lequel un brave gars répondant au nom cinglant de Jean Talon aurait une importante quête à réaliser. Le Mont Royal, une mystérieuse et dangereuse montagne serait le centre névralgique de l’histoire : épreuves à surmonter et ennemis redoutables attendraient notre protagoniste. Heureusement pour lui, Jean Talon est le héros de l’histoire, il a donc de bonnes chances de bien s’en sortir, peut-être même sans y laisser la vie. Malheureusement pour vous chers lecteurs, ce titre n’est pas celui d’un roman mais seulement celui de mon premier week-end québécois.

Lire la suite →

Montréal : premiers pas

Mon arrivée à Montréal s’est déroulée sans encombre : l’avion a atterri avec 25 minutes d’avance et je n’ai pas eu de problème particulier lors du passage de la douane puis de l’immigration canadienne. L’agent de l’immigration était très gentil, il m’a dit en plaisantant que j’avais sûrement dû entendre plein de mauvaises choses sur l’immigration canadienne. Il n’avait pas tort, je m’attendais en effet à beaucoup de questions. C’est le problème des témoignages négatifs qui nous donnent un a priori pour notre future expérience. J’ai rejoint le centre-ville avec l’autobus 747, au son de morceaux de Garou et de Cœur de Pirate, pour le côté local.

Lire la suite →

Départ pour le Canada : jour J

Le grand jour est arrivé !

Côté valise, je n’ai pas passé une semaine à la faire : je commence à avoir l’habitude de la préparer pour des longues durées donc je savais déjà tout ce qu’il me fallait. Point non négligeable : grâce à un partenariat entre la compagnie aérienne AirTransat et le site pvtistes.net, je bénéficie d’une offre spéciale qui me donne droit à 40 kg de bagage en soute (au lieu de 23 kg) et donc à deux bagages puisqu’une valise ne doit pas dépasser 32 kg. Je n’ai pas atteint les 40 kg (mon dos et mes bras me remercient) mais c’est appréciable de pouvoir emporter deux bagages, en plus du bagage cabine de 10 kg maximum. Ma valise pèse 21,4 kg, mon gros sac à dos 6,4 kg et le petit sac à dos (mon bagage cabine) fait 7,1 kg.

Lire la suite →

Départ pour le Canada : J- 1 mois

Le 20 octobre prochain, je m’envolerai pour le Canada, direction Montréal. C’est un séjour d’un an qui m’attend grâce au Permis Vacances Travail (PVT). Le PVT est issu d’un accord bilatéral entre la France et le Canada, il est géré par Expérience International Canada (EIC). C’est une occasion offerte aux jeunes (les moins de 35 ans) de découvrir ce pays pendant deux ans, en ayant la possibilité de financer la partie “Voyage” grâce à la partie “Travail”.

Patience et longueur de temps, Font plus que force ni que rage” (Jean de la Fontaine)

Lire la suite →

Mais tu y vas toute seule ?

Cela paraît étrange, intriguant à certains, d’autres trouvent que c’est génial. En tout cas la plupart des gens a un avis à donner sur le fait de voyager seul(e).

Pourquoi m’infliger une chose pareille ? En fait je ne m’inflige rien du tout, je ne suis jamais partie quelque part sans en avoir envie. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de voyager, il n’y a pas de meilleur type de voyage, chacun le vit à sa façon, selon ses envies, ses moyens (et je ne parle pas que des moyens financiers, les moyens techniques/pratiques entrent aussi en jeu). On dit assez souvent que les voyages permettent de s’ouvrir au monde, de changer ses habitudes. C’est vrai pour certains, mais pas pour tout le monde.

Lire la suite →

InterRail : bilan

Je suis globalement satisfaite de ce voyage. D’abord parce que je l’ai fait et c’est quand même bien d’être fière de soi. L’auto-lancer de fleurs (avec modération) est bon pour la santé. Ensuite parce que ça ne m’a jamais paru insurmontable.

Lire la suite →