Lac Sproat.

Voyage en Colombie-Britannique – Jour 5 : retour à Nanaimo

Toujours sur l’île de Vancouver ! Après une nuit sur l’île Meares au large de Tofino, je fais le trajet inverse de la veille pour retourner à Nanaimo.

Derniers moments à Tofino

Je me réveille assez tôt et le ciel est déjà bien bleu, avec des bancs de brume rosée au-dessus des arbres. Dehors, je dis bonjour à la vache-tondeuse et prends peur quand elle avance un peu trop vite vers moi. Je me demande quel effet ça fait de dormir dans une tente avec une vache qui broute autour. Je descends à la plage pour admirer la vue bien plus dégagée que la veille. Sans le bruit des moteurs des bateaux, le calme serait parfait. Mon pied me fait toujours mal, je crois que je vais devoir limiter mes promenades…

Camping de Lone Cone Hostel.

Lone Cone Hostel.

Vue depuis Lone Cone Hostel.

Silhouettes de pins dans la brume.

Vue depuis Lone Cone Hostel.

Vue depuis Lone Cone Hostel.

Le pick est trempé et on se mouille les fesses en rejoignant l’embarcadère pour prendre le bateau-taxi de 9h. À Tofino, je vais m’offrir un café (j’en rêve depuis mon réveil) dans une boutique de la ville, où j’achète également quelques cartes postales d’artistes locaux. Le café est brûlant, alors je le laisse dans la voiture et conduis jusqu’à Incinerator Rock.

Vue sur l'océan et les îles, depuis Tofino, sur l'île de Vancouver.

Maisons au bord de l'eau à Tofino.

Incinerator Rock

La veille, j’avais décidé de ne pas m’arrêter au bord de l’océan Pacifique car je savais que ma route repasserait par le même itinéraire. Je gare donc la voiture sur le parking de la plage Incinerator Rock. Mon café est maintenant à température buvable, et je le sirote lentement sur la plage. Il est 10h du matin, la vue est magnifique et je suis heureuse d’être ici.

Il y a quelques personnes matinales comme moi ; certaines semblent avoir passé la nuit ici. Mais les lieux sont tellement grands qu’on peut en apprécier la tranquillité sans problème. Je n’ai clairement pas envie de partir, mais ne peux pas non plus m’attarder trop longtemps. De la route m’attend, et je ne compte pas me presser.

Plage Incinerator Rock.

Plage Incinerator Rock.

Plage Incinerator Rock.

Le phare Amphitrite à Ucluelet

Au lieu de bifurquer à gauche sur la Pacific Rim Highway, je décide de faire un détour à Ucluelet, au sud de Tofino. En fait, je ne m’arrête pas en ville et continue jusqu’à la pointe sud de la péninsule pour aller voir l’Amphitrite Lighthouse. Construit en 1915, il remplace une précédente structure en bois détruite par des tempêtes. Encore une fois, la vue est magnifique.

Le vent souffle fort, mais on distingue un bruit étrange, comme le gémissement d’un animal. Une pancarte donne les explications : il s’agit du son émis par une bouée installée au large de la côte. Elle guide les marins vers le port d’Ucluelet depuis 1905. Le sifflement particulier est créé par le mouvement des vagues : plus la mer est déchaînée, plus le son est fort. Un peu plus loin se trouve une autre bouée, équipée de clochettes. Ainsi, les marins peuvent se diriger dans le chenal en toute sécurité.

Phare d'Amphitrite Point.

Amphitrite Point.

Amphitrite Point.

Retour à Sproat Lake

Je reprends la route, fais quelques arrêts rapides, et m’arrête plus longuement à Sproat Lake, à un endroit différent de la veille. Je découvre par hasard un petit sentier entre les arbres. Il a l’air de descendre vers la rive. Je le suis, en serrant les dents parce que mon pied gauche m’élance et j’ai peur de glisser. Puis je me retrouve au bord de l’eau. Tout est tellement calme, j’ai l’impression d’être face à un miroir. Pas de vent, pas de gens, je m’assois sur un gros rocher et lézarde au soleil pendant un moment.

Lac Sproat.

Lac Sproat.

Lac Sproat.

Le parc Little Qualicum Falls

Plus tard, je conduis à travers Cathedral Grove sans m’arrêter. Je fais cependant une pause un peu plus loin, au parc provincial Little Qualicum Falls. Malgré ma douleur au pied, je décide de faire le tour du parc. Ce n’est pas une randonnée, mais plutôt une promenade en bonne et due forme. Des sentiers aménagés longent la rivière Little Qualicum et ses cascades. En repartant, je m’arrête au bord d’une voie ferrée pour prendre des photos.

Parc provincial Little Qualicum Falls.

Parc provincial Little Qualicum Falls.

Parc provincial Little Qualicum Falls.

Les chèvres sur le toit

Je suis presque arrivée à Nanaimo. Mon dernier arrêt (et léger détour) a lieu au Old Country Market. Une collègue m’avait parlé de ce lieu un peu insolite où des chèvres se trouvent sur un toit. Ça s’appelle d’ailleurs « Goats on the Roof » et c’était sur ma liste des trucs à visiter sur l’île. Le bâtiment abrite un supermarché et un restaurant. Comme prévu, des chèvres (au moins deux) vivent sur le toit. Je m’offre un rafraîchissement sur la terrasse, tout en me demandant de quel espace bénéficient ces animaux.

Chèvre sur un toit.

Chèvres sur un toit.

Old Country Market.

Je ramène finalement la voiture à l’agence de location avant de regagner l’auberge The Painted Turtle, où je passe une deuxième nuit. Je suis complètement claquée par les kilomètres parcourus en deux jours, mais je suis contente de ce que j’ai fait et vu. Le roadtrip continue et touche bientôt à sa fin !

2 Commentaires

  • Répondre Charlene 28 novembre 2017 at 03:12

    Que ça donne envie d’explorer le Canada et cette région. Merci pour ce riche article 🙂

    • Répondre Cécile 28 novembre 2017 at 03:28

      Merci pour ton message ! L’île est vraiment magnifique 🙂

    Laisser un commentaire