Mèche : poésie [un livre québécois par mois #7]

En juillet, la poésie était à l’honneur avec défi littéraire du Fil Rouge ! J’ai choisi Mèche, de Sébastien B. Gagnon.

à toi qui ne sait pas où je vais
j’offre une avenue en dents de scie
des indices et un espace ouvert
où tu pourras me suivre de loin
me perdre aussi

cette suite de décalcomanies
des plages ambivalentes
où regarder les marins dépaysés
se perdre avec les étoiles

Ce recueil, deuxième publication de l’auteur, a remporté cette année le Prix des libraires du Québec dans la catégorie poésie. On y découvre une longue lettre d’amour à l’être aimé, composée de 54 poèmes écrits en 54 jours.

Mèche, de Sébastien B. Gagnon

Comme vous pouvez le constater, j’ai lu ce livre en prenant mon petit-déjeuner un dimanche matin. Les poèmes s’enchaînent d’une façon telle qu’on n’a pas envie d’arrêter sa lecture en cours de route. Les poèmes ne sont pas très longs, ce qui donne un rythme assez rapide à une lecture agréable et paisible.

Paisible et forte, c’est ce que je retiens de cette lecture.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire