Randonnée à Forks of the Credit

Lors de mon weekend dans une cabane dans les bois, j’en ai profité pour faire une courte randonnée à Forks of the Credit, un parc provincial de l’Ontario.

Un petit lac dans le parc provincial Forks of the Credit.

Le parc provincial Forks of the Credit est situé sur le trajet du célèbre sentier Bruce, qui va jusqu’à la péninsule du même nom. Il est traversé par la rivière Crédit et sa cascade, l’objectif de ma randonnée.

À travers les pâturages

Il n’y a qu’un seul parking sur le site, et c’est de là que partent plusieurs sentiers. J’ai suivi consciencieusement les balises indiquant la cascade. Au début, on suit un chemin bordé d’arbres qui descend vers les eaux scintillantes d’un petit lac. On remonte et on se retrouve sur les hauteurs, au milieu de champs, et des arbres, toujours.

Un sentier dans le parc provincial Forks of the Credit. Un sentier dans le parc provincial Forks of the Credit.

Un petit lac dans le parc provincial Forks of the Credit.

Randonnée à Forks of the Credit. Un sentier dans le parc provincial Forks of the Credit.

Dans la forêt

Changement soudain de paysage : le sentier s’enfonce dans la forêt pendant un moment avant de déboucher sur un espace dégagé dans une petite vallée. On poursuit, à nouveau dans les bois. Sans la voir, on entend le grondement de la rivière Crédit en contrebas. Le chemin se découvre et on arrive enfin à la cascade, qui est un peu décevante. On l’entraperçoit à peine entre les arbres et la suite du sentier est fermée. Pour retourner au parking, il faut reprendre le même itinéraire en sens inverse.

Un sentier dans le parc provincial Forks of the Credit.

Un sentier dans le parc provincial Forks of the Credit. Un sentier dans le parc provincial Forks of the Credit. Une cascade dans le parc provincial Forks of the Credit.

Finalement

J’aime bien ce genre d’endroits car les paysages changent radicalement d’une manière assez rapide. On ne s’attend pas vraiment à cet enchaînement, ce qui rend le parcours d’autant plus appréciable. Je suis restée sur ma faim (à la fin) mais après tout, l’objectif était de marcher, pas de voir une cascade. De ce côté-là, j’ai eu mon compte pour plusieurs années lorsque j’étais en Islande !

J’ai pris mon temps pour cette randonnée à Forks of the Credit, même si elle n’a duré que deux petites heures. C’est peu, mais peut-être que c’était aussi assez. En effet, j’ai été assez inactive durant l’hiver. Et même si j’avais au fond de moi de grandes ambitions, je crois que j’ai été raisonnable. Et puis se promener entourée de moustiques a ses limites.

Trois photos de fleurs à Forks of the Credit.

Marcher dans la nature faisait partie de mes deux objectifs du weekend, l’autre étant de me déconnecter de la ville et d’Internet. Je pensais faire d’autres randonnées, mais la météo du dimanche ne s’est pas montrée clémente. La taille de ce parc ne permettait pas non plus d’aligner beaucoup de kilomètres.

J’aimerais aussi que vous sachiez que j’ai vu mes premiers randonneurs en Crocs (ces sabots en plastique parfaits pour des questions d’hygiène, mais clairement peu adaptés à des sentiers de randonnée). Imaginez un peu le choc.

2 Comments

  1. Pour nous aussi, un choc : adeptes de randonnée, nous avons croisé une famille dont le père, en tête, écoutait Michel Sardou à fond (sans écouteurs bien sûr) comme le fils, en queue de peloton, mais pas la même musique. Quant au bonjour traditionnel entre randonneurs, on l’attend encore ! En pleine nature, au pied du Menez Hom, dans la presqu’île de Crozon. Heureusement, ce genre de rencontre est rarissime !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *