Canada 150.

1er juillet 2017 : les 150 ans du Canada

Cette année, on célèbre les 150 ans du Canada ! Son anniversaire a lieu le 1er juillet, date de la fête nationale et de la création de la Confédération canadienne en 1867. C’est la fête partout. Vraiment ?

Canada 150.

La naissance du Canada

Le 1er juillet 1867 est née la Confédération du Canada avec l’unification de plusieurs colonies britanniques : la Province du Canada (des portions de l’Ontario et du Québec actuels), la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick. D’autres provinces et territoires sont ensuite venus agrandir la confédération. Le Canada actuel, a mari usque ad mare (« d’un océan à l’autre », la devise du pays), ne date que de 1999 avec la création du Nunavut. 1867 marque plutôt l’indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni.

Proclamation en anglais de la Confédération canadienne par la Reine, en 1867.

On peut aussi dire que c’est la naissance du Canada colonisé.

Les oublié-e-s de l’Histoire

On le mentionne peu, mais rappelons que les Britanniques et les Français se sont appropriés des territoires qui ne leur appartenaient pas. Le Canada est d’abord et avant tout un pays fondé sur la colonisation d’une terre où habitaient déjà plusieurs peuples. Ces peuples autochtones vivaient en Amérique du Nord bien avant l’arrivée des premiers colons européens. On les appelle Premières Nations, Inuits et Métis, et utiliser « Indiens » est péjoratif, voire insultant.

Our Home and Native Land, par Jen Adomeit.
« Our Home and Native Land », Jen Adomeit

Le Québec est l’autre grande oubliée des célébrations. Si le mouvement souverainiste n’a jamais réussi à faire de la Belle Province un État indépendant, ce désir perdure encore et toujours. Le 1er juillet 1867 est également la date de la création de la Constitution, à laquelle le Québec n’a pas adhéré. Par ailleurs, Montréal fête cette année son 375e anniversaire, une autre preuve que le pays n’a pas seulement 150 ans.

Jour de fête (ou pas)

Cette date n’est tout simplement pas la bonne pour célébrer le Canada. Si elle marque l’unification de quelques territoires, elle n’incarne certainement pas l’union d’un pays, une union qui n’existe peut-être tout simplement pas. Il existe des identités provinciales, territoriales, ethniques, des événements qui rassemblent. Mais l’identité uniforme canadienne s’apparente à un mythe, du fait de la diversité qui y règne.

Je n’ai pas célébré les 150 ans du Canada. J’ai eu l’impression que cette fête était avant tout un prétexte pour vendre. C’était un peu trop. On en entend parler depuis des mois, vu que c’est la fête toute l’année. Partout on a vu fleurir des drapeaux du pays, alors qu’il y en a déjà plein en permanence. Je ne me retrouve pas vraiment dans cette célébration, et pour en avoir discuté un peu autour de moi, je ne suis pas la seule. À vrai dire, la plupart des Canadiens que je connais s’en fichaient un peu…

Pas de commentaire

Laisser un commentaire