Montréal

Prendre le temps à Montréal

À six heures de bus de Toronto, il y a Montréal. À Montréal, il y a des amies. À Montréal, j’ai découvert un truc génial : je peux prendre mon temps. Me déconnecter presque complètement et ne profiter que du présent. C’est ce que j’ai fait fin novembre, lorsque j’ai réalisé qu’il fallait que je sorte de Toronto et que j’aille voir ailleurs pour souffler un petit peu. 

Prendre le temps à Montréal, c’est possible parce que je connais déjà la ville. Et en plus, je l’aime cette ville : je m’y sens bien et les gens m’ont l’air un peu plus détendus qu’à Toronto. J’aime entendre le français québécois et l’accent qui va avec, deux choses qui me manquent énormément depuis que j’ai quitté Ottawa. Je trouve mon rapport à Montréal assez intéressant : c’est une ville dans laquelle je n’ai jamais vécu, mais que j’ai pourtant réussi à adopter très vite et en très peu de temps. Peut-être que la francophonie y joue une part importante, peut-être que c’est le côté européen de la ville qui m’est agréable.

Prendre le temps à Montréal, c’est facile parce que je suis loin de chez moi. La pression du quotidien disparaît complètement : j’oublie les tâches ménagères, la paperasse administrative, le travail, les courses et les repas.

Montréal

Montréal

Copper Branch

Copper Branch
Bol Aztec à Copper Branch

Prendre le temps à Montréal, c’est pratique parce que je n’ai pas cette pression du voyage. Connaissant déjà la ville, je ne ressens pas du tout ce besoin d’aller voir tous les endroits à visiter, ni de chercher à faire plein de photos. J’ai pris mes marques, je connais les quartiers (du moins ceux que j’aime fréquenter), le plan de la ville est assez clair dans mon esprit et les déplacements ne me posent pas de problèmes. Je n’ai donc pas d’angoisse liée à un lieu inconnu.

Prendre le temps à Montréal, c’est maintenant envisageable à n’importe quel moment de l’année. On ne va pas se mentir, novembre est un mois moche. Tout est gris, un peu morne, l’automne est fini et l’hiver est à peine là. Visuellement parlant, on ne vit pas la meilleure expérience. Il y avait des restes de neige des jours précédents mais rien de très enchanteur. Il a plu presque tout le weekend. Mais ce n’est pas grave puisque, comme je l’ai dit, je ne vais pas à Montréal pour visiter la ville.

Montréal
L’Avenue du Mont-Royal
Montréal
La Basilique Notre-Dame de Montréal

Prendre le temps à Montréal, c’est cool parce que je peux voir des amies. C’est peut-être aussi pour ça que j’aime bien cette ville : j’y connais des gens et la possibilité de les revoir de temps en temps m’est précieuse (même si de temps en temps ça veut dire une fois par an).

Prendre le temps à Montréal, c’est me laisser le temps de lire, de m’installer au chaud dans un café, de flâner en regardant l’architecture si particulière de la ville avant de me rendre au café suivant pour y retrouver quelqu’un.

Café Tuyo
Combo salade et soupe au Café Tuyo
Café Tuyo
Le Café Tuyo (avec un brownie)
Café Tuyo
Petit-déjeuner au Café Tuyo : café, bol de granola et brioche
Eva B
Boutique-Café Eva B. : une friperie où l’on peut s’installer pour manger et lire
Scrabble
Scrabble et thé, en oubliant qu’il pleut dehors

Comme la dernière fois en septembre, ce weekend a été une bouffée d’air frais. J’ai fait le plein de positif. J’en profite aussi tant que je le peux, car travailler de chez moi me permet de prendre un bus le vendredi et de rentrer le lundi, en mettant à profit les six heures de trajet pour travailler. Six heures, c’est long, mais ça en valait largement la peine.

(Les filles : ❤️ )

2 Commentaires

  • Répondre Lai_co 11 décembre 2016 at 19:13

    C’est tellement ça pour le fait de prendre le temps.
    Quand on est dans un lieu inconnu on veut tellement profiter, emmagasiner un maximum pour lutter contre l’échéance temporelle. Alors que quand on a déjà fait un peu le tour, c’est de la douceur, c’est savoureux, c’est juste flâner et découvrir plus en détail, plus précisément.

    Et l’idée du scrable c’est juste parfait <3

    • Répondre Cécile 31 janvier 2017 at 03:53

      Absolument !
      Le scrabble, obligé j’en refais un la prochaine fois :p

    Laisser un commentaire