Couleurs automnales à Muskoka

Un dimanche d’octobre, le soleil n’était pas totalement au rendez-vous, mais on a décidé de sortir de la ville pour aller admirer des couleurs automnales. La saison est relativement courte alors il faut en profiter dès que l’on peut !

Muskoka

L’agence de location nous a donné une « meilleure » voiture que prévu : j’avais réservé un modèle basique, une petite voiture, suffisante pour une journée. Finalement on a eu droit à une Jeep Compass, le genre de voiture qui se fond parfaitement dans le paysage automobile canadien. C’était la première fois que je conduisais une aussi grosse voiture, je n’ai pas détesté et j’oserais presque dire que j’ai apprécié la conduire, moi qui n’aime d’habitude pas trop être au volant.

Muskoka Muskoka

On s’est rendus jusqu’à la municipalité de district de Muskoka, à un peu plus de deux heures au nord de Toronto. Vous voyez plus ou moins à quoi peut ressembler le stéréotype du Canada en automne ? J’étais dedans. Encore une fois, j’avais l’impression de me trouver dans une carte postale.

C’est donc l’automne au Canada. Ma saison préférée : les chaleurs estivales sont terminées, on peut mettre des collants et des pulls, et les couleurs sont plus agréables à regarder. Au Canada, on le sait bien, les rouges, oranges et jaunes explosent de partout. En plus, c’est la saison des courges, une raison supplémentaire qui me fait aimer le mois d’octobre.

C’est à Gravenhurst que nous avons passé le plus de temps. Au début, la végétation cachait la vue sur le lac. On l’entrapercevait entre les feuilles rouges et orangées des arbres.

Muskoka

Muskoka

Muskoka

Muskoka

Muskoka

Puis on est arrivés sur la rive et c’était beau. En face, il y avait des chalets au bord de l’eau, entourés d’arbres de toutes les couleurs.

Muskoka Muskoka Muskoka Muskoka

Muskoka

On est montés sur des rochers qui surplombent le lac afin de prendre de la hauteur pour admirer la vue. Au milieu de l’eau se trouve une petite île avec un chalet blanc, le genre d’endroit où l’on aimerait bien aller passer un weekend, loin de tout, au milieu de rien.

Muskoka

Muskoka

Muskoka

Muskoka

Plus loin, c’est un autre point de vue qui nous a offert un joli paysage coloré autour d’un autre lac.

Muskoka Muskoka

Même si le ciel était chargé de nuages gris, on a quand même admiré les camaïeux colorés des arbres. Du vert en petites touches, surtout sur les pins et l’herbe, parfois complètement dissimulée par les feuilles mortes. Mais bien sûr, il y avait des jaunes, des orangés et des rouges dans toutes les teintes possibles et imaginables. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié le contraste avec le gris du ciel et son reflet dans les lacs.

Muskoka

Muskoka Muskoka Muskoka Muskoka Muskoka

Le soleil se couche de plus en plus tôt alors la journée a vite pris fin. On a fait un dernier arrêt à Bala avant de repartir vers Toronto et de patienter sagement dans les bouchons, car nous n’étions pas les seuls à être sortis de la ville en ce dimanche d’octobre.

Muskoka Muskoka Muskoka

Il me reste encore quelques jours (peut-être quelques semaines) pour profiter de ces jolies couleurs, avant que l’hiver n’arrive. D’abord ce sera un peu terne, je le sais, puis un manteau blanc viendra tout recouvrir, je l’espère.

1 commentaire

  • Répondre Gabrielle 27 octobre 2016 at 21:49

    Ah mais ça n’a rien à voir avec ma photo ! C’est le paradis des couleurs là.
    Ça me ferait presque aimer l’automne (presque !)

  • Laisser un commentaire