Le Western Trail

En écrivant le titre de cet article, je me dis que ça sonnait bien, on pourrait croire à l’intitulé d’un périple à pied vers l’ouest. Ce n’est pas ce que j’ai fait, il faudrait en effet un petit peu plus d’un samedi pour parcourir les 4 300 kilomètres qui séparent Ottawa de Vancouver. Le Western Trail, c’est la randonnée de 8-9 kilomètres que nous avons faite samedi dernier, dans le Parc de la Gatineau pour ne pas changer.

Nous avons garé la voiture au pied de la montagne, à quelques mètres du lac Meech. On a d’ailleurs été contempler le lac et regarder les gens faire du kayak.

P4300003

Et puis on est finalement partis sur le sentier n°2 qui rejoint le sentier Western. Au début, on emprunte un chemin assez large mais dont la pente est très raide. Pas le temps de se dégourdir les jambes ni de s’échauffer, il faut attaquer directement avec la partie la plus difficile du parcours !

P4300004 P4300006

Une fois les premiers 500 mètres avalés, on n’a plus beaucoup de souffle mais le plus dur est passé. La suite s’apparente à une promenade dans les bois.

Point végétal : le printemps arrive très lentement mais sûrement. Dans les arbres, les bourgeons ne vont pas tarder à donner feuilles et fleurs. On a également vu quelques fleurs au sol. Mais le plus impressionnant a été de découvrir la forêt tapissée d’ail des ours (ou ail des bois). C’est l’une des premières plantes qui apparaît après la fonte des neiges. Espèce menacée bénéficiant d’une protection juridique au Québec, sa cueillette est interdite dans le parc de la Gatineau. Malheureusement, la plante n’est pas protégée dans l’Ontario : les braconniers peuvent aller vendre leur butin à Ottawa sans problème.

P4300020 P4300024

P4300022
Trille rouge et ail des ours
P4300021
Érythrone d’Amérique

P4300078 P4300095

Au bout du sentier, on arrive au relais Western, un petit chalet en rondins qui surplombe la vallée de la rivière des Outaouais. En fait à chaque fois que j’ai fait une randonnée dans le parc de la Gatineau, les chemins nous emmenait de ce côté-ci de la montagne. C’est donc une vue dont je commence à avoir l’habitude ! Dans le ciel, des urubus profitaient des courants ascendants. Il s’agit d’une espèce de vautour très présente en Amérique.

P4300032

P4300039P4300058

Le chalet offre aux randonneurs et autres sportifs un endroit où s’installer pour manger. Un poêle permet de réchauffer à la fois les lieux et la nourriture, comme nos pâtes aux légumes.

P4300041P4300046

P4300050

Après cette pause gastronomique, nous sommes repartis en sens inverse et avons décidé d’emprunter un autre chemin pour une partie du trajet du retour.

P4300062 P4300070 P4300072

On est passé près d’un petit lac d’où provenait les coassements stridents des grenouilles. C’était assez insupportable à entendre. Je me demande s’il y avait encore des castors dans la petite hutte au milieu de l’eau, tellement le voisinage était bruyant.

P4300082

On a ensuite fait un petit détour pour aller jusqu’à un deuxième lac qui ressemblait presque exactement à la carte postale canadienne : de l’eau bleue bordée d’arbres verts (merci les conifères). On a un peu dérangé une outarde qui prenait un bain de soleil.

P4300089
Prise sur le vif (non)

P4300084

P4300086 P4300087

On a rebroussé chemin pour finalement rattraper le sentier que nous avions parcouru le matin en montée. La descente de la pente raide a été plus rapide et moins difficile. On a terminé par un retour au bord du lac Meech. Parce qu’un lac, c’est bien beau quand même.

P4300099 P4300104 P4300106 P4300107 P4300112

2 Commentaires

  • Répondre Maria 4 mai 2016 at 16:42

    Je vais faire ma savante. Comme je suis curieuse, je suis donc partie à la recherche du nom des jolies fleurs que tu as prises en photo. La jaune est une érythrone d’Amérique (Erythronium americanum) et la rouge est la trille rouge (Trillium erectum). L’ail des bois ou des ours fait des fleurs blanches.
    Avec ou sans nom, la nature canadienne est vraiment belle. On attend avec toujours autant d’impatience ton prochain « reportage ».

    • Répondre Cécile 4 mai 2016 at 16:45

      Super ! Merci pour les noms des fleurs, je les ai ajoutés en légende des photos. Je savais que ce n’était pas les fleurs de l’ail 😉

    Laisser un commentaire