Bal de Neige à Ottawa

Tous les ans depuis 1979 a lieu le Bal de Neige à Ottawa et Gatineau, ou Winterlude en anglais. C’est une sorte de festival qui dure pendant trois fins de semaine et qui célèbre l’hiver canadien. Des événements similaires ont lieu dans d’autres villes du pays.

À Ottawa, le Bal de Neige a débuté le vendredi 29 janvier. Plein d’activités sont proposées à travers la zone de la capitale, ainsi que divers concours. Je me suis rendue au lancement du bal le vendredi soir au Parc de la Confédération, mais plusieurs petites choses sont venues gâcher ma soirée. D’abord je me suis rendue compte que je n’avais pas rechargé la batterie de mon appareil photo, ce qui est quand même embêtant. Ensuite j’ai eu rapidement froid. Pourtant la température n’était pas si basse, mais très accentuée par l’humidité, à tel point que mes orteils me faisaient terriblement mal (à ce moment je pensais engelures et amputation — joie). Je ne suis donc pas restée longtemps pour cette première soirée. Il y a eu une courte parade et les statues de glace étaient illuminées, le côté féérique était tout de même agréable.

Winterlude

Winterlude

Winterlude


Samedi 30 janvier, je suis retournée au parc, j’ai pris un peu plus de temps pour admirer les statues de glaces et regarder les sculpteurs venus de plusieurs pays en plein travail pour le concours de sculpture. Il y avait également des petits stands, dont les Kettle Boys qui fabriquent des jouets et estampes en bois comme autrefois. Il y avait également de la tire d’érable, mais je n’ai pas eu l’occasion d’y goûter. La file d’attente était un peu longue et je préférais ne pas rester immobile trop longtemps. J’ai aussi assisté à la fin d’une représentation de danses autochtones, les danseuses avaient quitté la scène et entraînaient le public dans une grande farandole au son de la musique traditionnelle.

Parc de la Confédération


Dimanche 31 janvier, je suis allée avec quatre autres expatriés français à la TD Place, un grand stade près du Parc Lansdowne. Nous avons rejoint environ 1500 personnes pour participer à un grand événement ludique : réaliser 3000 bonshommes de neige en une heure pour établir un nouveau record mondial du livre Guinness. L’an dernier, Ottawa avait réalisé 1299 bonshommes de neige mais a été battue par des Japonais un mois après, avec 2036 réalisations. Pour être validé, un bonhomme doit mesurer trois pieds de haut (un peu moins d’un mètre), avoir deux bras, deux yeux et un nez. Le reste, c’est au goût de chacun. Les organisateurs, sponsors et partenaires distribuaient également des pins pour faire les yeux et le nez, ainsi que des drapeaux pour les bras. Par contre on a eu un peur au début en voyant les gens équipés de pelles et de seaux, on se sentait légèrement ridicules avec nos branches et pommes de pin. Comment allions-nous faire pour construire nos bonshommes ?

Mini-bonshommes

Avant le départ Avant le départ

À midi pile, le coup d’envoi a été donné et tout le monde s’est précipité dans la neige. Neige un peu gelée, ce qui ne facilitait pas la confection de boules. Personnellement je n’ai pas fait de bonhomme de neige depuis plus de 15 ans je pense, autant dire que j’étais une débutante en la matière. On a réussi à monter un troll à trois en trente minutes. Ensuite ça a été plus rapide, j’ai même réussi à créer une belle grosse boule de neige ! Finalement à cinq, on a réalisé cinq bonshommes. Pas pire ! On devrait ajouter la confection de bonshommes de neige aux disciplines olympiques, c’est quand même un sacré sport. Pendant l’heure du défi, les organisateurs ont annoncé que l’utilisation de seaux était interdite (bien fait pour les tricheurs) et qu’on n’avait pas non plus le droit d’aller récupérer de la neige dans les gradins, alors qu’elle y était beaucoup moins dure. Nos voisines se sont dépassées niveau décoration mais on n’a pas eu à rougir vu certaines autres réalisations… À 13h, on nous a demandé de quitter le centre du stade pour laisser les compteurs faire leur travail. Chaque bonhomme validé se voyait attribuer un petit drapeau canadien. Les premiers résultats sont tombés, on n’avait pas réussi à dépasser le record… Un recomptage a eu lieu mais nous sommes partis manger. Finalement on a appris via Twitter que le record avait été battu : on a donc fait 2069 bonshommes de neige en une heure !

Les participants pouvaient compter sur le soutien des mascottes du Bal de Neige : les Glamottes (Papa et Mama et leurs enfants Noumi et Nouma), ainsi qu’Olaf du film d’animation La Reine des Neiges.

Glamottes

Après manger, on a marché jusqu’au Lac Dow puis sur ledit lac. Pas en mode Jésus-qui-marche-sur-l’eau mais tout simplement parce que le lac est complètement gelé. Il fait plus ou moins partie du Canal Rideau et l’ensemble est transformé en patinoire géante en hiver. C’est même la plus grande patinoire au monde, puisqu’elle s’étend sur plus de huit kilomètres. On n’avait pas de patins mais en fait marcher sur la glace n’a rien de bien sorcier : juste un pied devant l’autre. Il faut faire un peu attention aux endroits très glissants et aux trous. Au début on pensait qu’ils servaient à vérifier la hauteur de la glace. Mais en fait, ils servent à arroser la patinoire pour que la glace soit toujours belle. Certains racontent également que ce sont des portes magiques utilisées par la famille Glamotte pour se déplacer plus vite à travers la ville. En tout cas on a constaté que l’on marchait sur à peu près 30 centimètres d’eau congelée. Au bout du lac se trouvent quelques stands, notamment un Beaver Tails, mais je n’avais pas faim pour une queue de castor.

Ce dimanche était fort chouette ! J’ai hâte qu’arrive le prochain week-end, j’espère qu’il fera beau temps. Je prévois de goûter une tire d’érable et de retourner voir les statues de glace illuminées le soir.

11 Commentaires

  • Répondre Kenza 1 février 2016 à 17:01

    Trop fort, ça devait être trop cool de participer à l’évènement bonhomme de neige ! J’ai beaucoup aimé cet article 🙂 profite !

    • Répondre Cécile 1 février 2016 à 21:43

      C’était génial en effet ! Je continue à profiter autant que je peux !

  • Répondre Gabrielle 1 février 2016 à 19:11

    Ah ça avait l’air super chouette !
    On pouvait faire des bonhommes plus grands ? (en même temps c’était pas forcément le but vu qu’il fallait en faire bcp).
    Tu vas t’acheter des patins ?

    • Répondre Cécile 1 février 2016 à 21:45

      Oui certains ont fait des bonshommes plus grands mais c’était du temps perdu à mon avis. Par contre parfois les bonshommes étaient trop petits et donc disqualifiés…
      Non je ne pense pas investir dans des patins mais on peut en louer normalement 😉

  • Répondre fleury bab 2 février 2016 à 15:47

    ça doit  » réchauffer » le cœur de voir tout ce monde qui participe …quel travail as tu trouvé ? profite de cette belle saison !

    • Répondre Cécile 2 février 2016 à 22:25

      Il ne faisait même pas froid ! (c’est-à-dire entre 0 et 5 degrés). Je t’envoie un mail concernant ton autre question.

  • Répondre Maria 2 février 2016 à 17:17

    En tout cas, nous pouvons oublier l’idée d’organiser un Bal de Neige en Touraine cette année, même un tout petit 🙁

    • Répondre Cécile 2 février 2016 à 22:26

      Oui c’est sûr que le prérequis pour un bal de neige, c’est… la neige 🙂

      • Répondre Maria 3 février 2016 à 15:34

        Ah ah ah

  • Répondre lair_co 21 février 2016 à 10:36

    Vraiment ce concours de bonhomme de neige est trop chouette ! J’adore l’idée !
    Par contre le résultat est un poil flippant, malgré leur sourire, on dirait surtout une armée de bonhommes de neige ahaha !

    Et les sculptures de glace sont superbes !

    • Répondre Cécile 22 février 2016 à 01:45

      Ah oui, quand on a dû quitter le centre du stade pour le comptage et qu’il ne restait que les bonshommes, c’était assez étrange. Heureusement qu’on était en plein jour !

    Laisser un commentaire