Marché de Noël au musée

Dès la fin novembre les marchés de Noël fleurissent un peu partout, une tradition qui s’est exportée jusqu’à Ottawa mais en s’adaptant au climat local : les marchés ont lieu dans des endroits couverts. Cette année l’hiver peine à s’installer et la neige à venir, mais comme il est impossible de prévoir la météo, il vaut mieux que stands, marchands et visiteurs soient protégés.

Le dernier week-end de novembre (oui j’ai un peu de retard) avait lieu un marché de Noël au Musée canadien de l’Histoire. L’occasion pour moi de faire mes premiers pas à Gatineau, la ville québécoise qui fait face à Ottawa, de l’autre côté de la rivière des Outaouais.

Le marché se déroulait dans la Grande Galerie du musée où plus de 70 exposants présentaient des produits locaux et artisanaux : vins, pains, pâtisseries, chocolats, friandises, confitures, moutardes, tricots (chaussettes, bonnets et gants), objets d’art, bijoux, savons et bien d’autres.

Ce fut mon premier marché de Noël en intérieur. L’accès au vestiaire du musée était gratuit, ce qui permettait de circuler entre les stands sans être encombré par son gros manteau.

Autre première pour ma part : j’ai goûté à la fameuse Queue de Castor (ou Beaver Tail). Pas question de manger un vrai castor, c’est simplement la forme de la pâtisserie qui rappelle la queue de l’animal. C’est en fait de la pâte qui est étirée puis frite dans l’huile de canola (du colza) et recouverte de ce que l’on souhaite. J’ai opté pour la classique sucre et cannelle. Pas très pratique à manger, un peu gras, c’est tout de même très bon !

Queue de castor

2 Commentaires

  • Répondre Kenza 14 décembre 2015 à 17:36

    J’en ai jamais mangé, ça donne envie ! ici, ils n’ont pas peur, les marchés sont en extérieur quand même 🙂 (il fait en général moins 10 mais cet hiver est super doux)

    • Répondre Cécile 16 décembre 2015 à 16:53

      Alors faut vraiment que tu reviennes au Canada pour goûter 🙂

    Laisser un commentaire