Un chalet au bord d’un lac

Dans PVT, il y a le V de Vacances et il serait dommage de s’en priver. Même si mon arrivée au Canada date de moins d’une semaine, quand Myriam m’a proposé de partir en vacances pendant quatre jours, il était hors de question que je décline une opportunité de découvrir le pays. Nous étions cinq filles à partir, direction le Lac-des-Plages dans l’Outaouais.

Lundi 26 octobre, nous sommes allées récupérer la voiture de location. J’ai proposé d’être la seule conductrice, comme ça on ne payait pas de frais supplémentaires (obligatoires pour les conducteurs et conductrices âgés de moins de 25 ans). Amérique du Nord oblige, j’ai pu tester la conduite d’une voiture automatique : rien de bien compliqué, le pied gauche s’ennuie juste un peu. Parties vers midi, on a pris notre temps pour manger, faire des courses et se tromper de route.

C’est avec le lever de la lune que nous sommes enfin arrivées au chalet en rondins au bord du lac Hudon. En contrebas, un ponton offre une avancée au-dessus de l’eau. Partout autour, une forêt et le silence.

Le réseau mobile ne passait presque pas et la wifi fonctionnait très mal dans le chalet. Par contre il y avait un vieux téléviseur avec un magnétoscope et beaucoup de VHS, suffisamment d’ustensiles pour cuisiner et un poêle à bois.


Mardi 27 octobre, je me suis réveillée assez tôt et je suis descendue au bord du lac. Le spectacle était magnifique : tout était recouvert par une légère gelée dont les cristaux scintillaient sous les rayons du soleil. De la brume s’élevait lentement au-dessus du lac. On n’entendait pas grand chose.

Cette journée s’annonçait ensoleillée, alors nous en avons profité. Le matin, nous sommes allées faire un tour près du Lac-des-Plages. Il n’y a nulle part où marcher à part sur la route, alors on l’a suivie. De chaque côté se trouvaient des maisons, celles situées près de la rive disposent de leur propre plage. On n’a pas croisé grand monde, l’ambiance était assez étrange. On se serait presque crues dans le décor d’un film. Ou dans une partie des Sims.

Au programme de l’après-midi : le tour du lac Hudon. On avait compris qu’il faisait 11 km. Mais étant donné qu’on a mis moins de 45 minutes à parcourir le chemin, on s’est dit que c’était le tour du Lac-des-Plages qui faisait cette distance. En attendant, cette promenade a été très sympathique : on a longé un sentier dans les bois avec de beaux points de vue sur le lac. En revenant au chalet, les filles ont décidé d’aller faire un tour de barque. Personnellement j’ai trop peur de l’eau pour monter dans un si petit bateau, alors je me suis contentée de les regarder ramer. De toute façon il n’y avait pas vraiment de place pour une cinquième personne.


Mercredi 28 octobre, l’air matinal était humide. Il s’est mis à pleuvoir vers midi sans interruption jusqu’à la nuit. Nous nous sommes occupées au chalet entre lectures, visionnage de film avec le vieux poste et le magnétoscope, travaux à faire, jeux de société, cuisine et bavardages.


Jeudi 29 octobre, jour du départ. Un épais brouillard flottait au-dessus du lac et des arbres. Il s’est heureusement dissipé quand nous sommes parties.

Le retour à Montréal s’est fait tranquillement. On était toutes très contentes de ces quelques jours au milieu des arbres, sans pollution, ni bruit ni personne. J’aurais aimé apercevoir plus d’animaux, car à part un héron et un écureuil, je n’ai rien vu.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *