[InterRail] Jours 5 & 6 : Prague, élue ville la plus mignonne de mon voyage

Vendredi 7 août, je monte dans le train pour Prague et je m’étonne que la place que j’ai réservée soit déjà occupée. Le monsieur me signale gentiment que je ne suis pas dans le bon wagon.

La contrôleuse à qui j’ai demandé des précisions m’a dit qu’elle ne savait pas, qu’il n’y avait pas de numéro et que je pouvais m’asseoir où je voulais. Nous étions plein de voyageurs perdus au milieu du train donc je ne me suis pas fait trop de souci. Par contre c’était super utile d’avoir dépensé des sous pour la réservation… J’ai fini par trouver une place libre et personne n’est venu me dire quoi que ce soit. Après une heure ou deux de trajet, les contrôleurs sont passés pour nous dire que tout le monde allait devoir changer de train à Dresde. Sur le quai, j’ai repéré le numéro du wagon inscrit sur ma réservation, puis une fois à l’intérieur, j’ai trouvé ma place. J’étais installée dans un compartiment de six sièges avec deux autres Françaises qui faisaient aussi un InterRail, donc forcément on a un peu discuté. Et puis le paysage était magnifique : le train longeait l’Elbe entre les montagnes.

À Prague, j’ai à nouveau fait du couchsurfing. Matej, mon hôte pour les deux prochaines nuits, est venu m’attendre à la gare avec Anthony, un collègue et ami français à lui. Ils m’ont accompagné jusqu’à un bureau de change sans commission pour que je puisse avoir des couronnes tchèques. Puis nous sommes allés jusqu’à leur lieu de travail pour que j’y laisse mon sac à dos. Eux sont restés travailler, moi je suis repartie à la gare pour réserver ma place dans le train pour Budapest. Le monsieur du guichet était super sympa, j’ai même pu choisir le siège que je voulais.

L'Elbe.

À partir de maintenant, j’ai un super plan d’action pour chaque arrivée dans une nouvelle ville : après avoir changé de monnaie si nécessaire et réservé mon trajet suivant, je me mets directement en quête d’un plan de la ville et d’indications sur les lieux à visiter, sur ce qui est faisable en une journée.

Une fois passée par l’office de tourisme, j’ai commencé ma visite de Prague par le Old Town Square, c’est-à-dire la place de la Vieille-Ville. Les bâtiments sont tous colorés, ça donne un certain charme. Sur la tour de l’hôtel de ville, on peut voir une horloge astronomique qui date de la fin du XVe siècle. Dans la partie supérieure, des personnages s’animent. Je suis ensuite allée dans le quartier juif puis j’ai retrouvé Matej à son travail. Il m’a fait visiter un peu, on est repassés devant l’horloge astronomique et j’ai vu les personnages s’animer, je crois qu’il était 16h. On a franchi la Vltava (la rivière qui traverse la ville) par le Pont Charles avant de nous rendre dans un parc, Vojanovy sady, où vivent plusieurs couples de paons avec plein de petits.

Prague - Václavské náměstí.
Václavské náměstí

Rue de Prague.

Tour de l'hôtel de ville à Prague.
Tour de l’hôtel de ville
Place de la Vieille-Ville à Prague.
Place de la Vieille-Ville
Place de la Vieille-Ville à Prague.
Place de la Vieille-Ville
Place de la Vieille-Ville, à Prague.
Place de la Vieille-Ville

Paon à Prague.

Vltava, à Prague.
Vltava
Pont de Charles à Prague.
Pont de Charles
Pont de Charles, à Prague.
Pont de Charles

On est retournés dans les bureaux où travaille Matej pour récupérer mon sac puis nous sommes allés chez lui avec Anthony. On a passé la soirée dans un bar où j’ai découvert le prix d’une bière en République Tchèque : 35 couronnes, soit environ 1,30 €.


Samedi 8 août, je suis partie en ville assez tôt, j’avais envie de profiter du semblant de fraîcheur matinale. J’ai acheté une pâtisserie traditionnelle : un trdelník, c’est de la pâte qui est enroulée autour d’un cylindre en bois puis grillée avant d’être recouverte de sucre. On dirait un gros ressort et c’est franchement pas mauvais.

Trdelník.
En attendant qu’il refroidisse avant de le manger, je me suis dirigée lentement mais sûrement vers le château en passant par le pont Charles. Il y avait déjà beaucoup de touristes dans les rues. Au château, j’avais le choix entre trois circuits de visites différents, j’ai choisi le B qui permet de visiter quatre lieux : la cathédrale Saint-Guy, l’Ancien Palais Royal la basilique Saint-Georges et la Ruelle d’or.

J’ai commencé par la cathédrale Saint-Guy, très grande, très impressionnante, avec de magnifiques vitraux.

Cathédrale Saint-Guy, à Prague.

Cathédrale Saint-Guy, à Prague.

Cathédrale Saint-Guy, à Prague.

J’ai poursuivi ma visite avec l’Ancien Palais Royal. On ne pouvait pas y prendre de photo mais l’inconvénient majeur a été la file indienne de la visite, pas très pratique quand on veut s’arrêter lire les pancartes. On est passé dans une grande salle de bal avec un super plafond voûté. Un balcon offrait une vue imprenable sur la ville. C’est aussi dans cette partie du château que l’on peut voir les fenêtres par lesquelles des nobles ont été jetés lors de la défenestration de Prague en 1618. Sympa. Ensuite je suis allée dans la Basilique Saint-Georges dont les murs extérieurs sont rouges. L’intérieur est sobre mais pas glauque, il est au contraire assez reposant. Je ne suis pas allée voir les sépultures, apparemment il y a les reliques de Sainte Ludmila de Bohême, la grand-mère du roi Venceslas et patronne du Royaume de Bohême.

Basilique Saint-Georges, à Prague.

Basilique Saint-Georges, à Prague.

J’ai terminé mon circuit par la Ruelle d’Or : on y trouve plusieurs petites échoppes et maisonnettes. Dans un couloir qui traversent les bâtiments au niveau du premier étage, on peut voir plein d’armures, armes et systèmes de défense. Il y a aussi une splendide salle de torture tout au bout. La maisonnette au numéro 22 est celle où Kafka a écrit Un Médecin de campagne en 1916-17. J’ai quitté le château par les jardins en admirant à nouveau la vue sur la ville. Il était l’heure de manger.

Prague.

Prague.

Les toits de Prague.

Pour mon repas du midi, j’avais repéré un restaurant végane pas très loin du château. J’ai apprécié mon organisation et ce timing parfait ! J’ai donc déjeuner à LoVeg, situé au troisième étage d’un bâtiment ancien. À l’intérieur, il y a un superbe plafond en bois peint. Plusieurs types de plats étaient proposés sur la carte, j’ai choisi de tester une spécialité locale : une Svíčková. En version traditionnelle, c’est à base de faux-filet mais ici j’avais donc du seitan préparé avec une soupe de légumes racines marinés et crème végétale, le tout servi avec de la gelée de cranberries et du pain. Vraiment très bon !

Après cette pause de midi revigorante et rafraîchissante, je suis allée dans le parc Kampa près de la rivière où j’ai lu un bon moment. Et puis je me suis souvenue de ces boucles d’oreilles en métal repérées hier dans le quartier juif puis sur le Pont Charles et je me suis dit que j’allais investir quelques couronnes. Il y avait beaucoup moins de stands sur le pont, et ceux qui étaient présents ne proposaient pas les boucles d’oreilles. Alors je suis allée dans le quartier juif mais les stands étaient tous fermés. Grosse déception, j’aurais dû les acheter hier… J’ai traîné un peu en ville, la journée touchait à sa fin. Je suis rentrée à pied chez Matej et j’ai découvert ma première ampoule.

J’ai beaucoup aimé Prague, c’est une ville vraiment jolie, avec plein de bâtiments anciens et d’époques différentes. J’ai aussi beaucoup apprécié d’avoir un peu mieux organisé cette étape, au moins je n’ai pas perdu de temps inutilement.

2 Commentaires

  • Répondre co_ralye@hotmail.fr 3 décembre 2015 at 20:48

    C’est beaucoup trop drôle, j’ai mangé exactement dans le même resto que toi à LoVeg et j’y ai pris exactement le même plat ahaha ! Et effectivement c’était très bon !
    Et cette pâtisserie, je l’ai mangé aussi mais à Budapest ^^

    Sinon, j’ai trouvé que Prague était vraiment une très belle ville, probablement la plus belle que j’ai vu dans ma vie (en tout cas les petites rues de la vieille ville) et malgré la foule de monde, j’ai réussi à être seule pas mal de fois, et l’atmosphère est douce et belle 🙂

    • Répondre Cécile 4 décembre 2015 at 01:18

      Ouiiiii Prague est trop belle, un peu enchanteresse même !
      Y’avait pas énormément de choix en restaurants végé si je me souviens bien 😉

    Laisser un commentaire